Choisir les décisions

Différer les décisions

Souvent, on aurait tendance à prendre nos décisions dans l’euphorie du moment. C’est un adage connu, un élément clef du sens populaire : << La nuit porte conseil >>.

Souvent l’idée semble géniale, elle ne peut pas attendre, on doit se décider là, maintenant, il n’est pas question de remettre cela …

Mais on est raisonnable, on laisse passer une bonne nuit de sommeil. Si, le lendemain, l’optimisme est toujours de mise, alors, oui, on envisage de passer à l’action.

La sagesse populaire recèle ainsi des pépites dont l’évidence ne doit pas faire oublier sa pertinence !

Cette méthode simple, on a pourtant parfois tendance à oublier de la mettre en oeuvre, mais toutes les décisions importantes méritent toutes cette phase de réflexion.

Il ne s’agit pas forcément de réfléchir intensément, de peser le pour et le contre, d’analyser les choses raisonnablement, et de les mettre par écrit.

Il faut plutôt laisser aller son esprit à d’autres sujets. Ne plus penser à cette décision à prendre, et avoir conscience qu’il sera toujours temps d’y revenir plus tard.

Très concrètement, donc, lorsque vous avez un choix à opérer, ou une idée qui vous semble brillante et que vous souhaitez appliquer dans l’instant, passez d’urgence à autre chose.

Votre esprit ne cesse de travailler, il ne s’agit plus d’une réflexion consciente. Ainsi les idées se reposent, comme la pâte qui fera un bon pain et il suffit de laisser faire.

  • Vous voulez acheter une maison ? Celle que vous venez de visiter vous semble idéale ?

Vous vous sentez prêt à signer la promesse de vente. Attendez et posez-vous. Laissez passer un jour ou deux. La séduction de la demeure joue encore après ce délai.

Alors, oui, vous avez peut-être raison de signer. Dans le cas contraire, vous serez bien content de ne pas vous être engagé à la légère.

Parce qu’un détail que vous n’aviez pas remarqué de prime abord se révèle plus important que prévu, ou pour toute raison qui ne vous a pas traversé l’esprit initialement.

Cette attitude est beaucoup plus positive qu’il n’y paraît de prime abord. N’avez-vous jamais remarqué que c’est ainsi qu’on est le plus créatif.

On pense à une chose, à une autre, on laisse vagabonder son esprit, et d’un coup, l’idée surgit, on se sait d’où : elle s’impose d’elle-même.

Cette forme de créativité, non volontaire, doit être mise à profit lorsqu’on doit prendre la bonne décision comme envisager par exemple une reconversion professionnelle.

C’est pourquoi il est très important de remettre ses décisions, à plus tard pour laisser le temps aux idées de mûrir. Et ce n’est pas difficile à faire !

Written by admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *