Se sentir maltraité

Être maltraité au travail

Vous avez le sentiment d’être maltraité et pas reconnu à votre juste valeur. Au sein de votre entreprise, la pression est énorme. Chacun semble défendre son poste et la solidarité est un mot inconnu.

On vous demande toujours plus, sans jamais témoigner la moindre reconnaissance. A force, cela finit par vous entamer le moral.

Normal, la plus grande partie de votre énergie est employée à résister pour ne pas se laisser engloutir !

Respecter vos horaires

Autrement dit, ne faites pas preuve de zèle qui ne vous apporte rien. Vous avez beau faire des heures supplémentaires, personne ne semble le remarquer.

Cela ne vous apporte aucune reconnaissance ni progression de carrière, mais seulement fatigue et énervement. A partir de maintenant, vous allez appliquer scrupuleusement vos horaires.

Le but est de faire comprendre aux uns et aux autres que vous n’êtes pas corvéable à merci : l’heure, c’est l’heure, un point c’est tout !

  • Arrivez-vous à partir à l’heure chaque jour ? Est-ce difficile de la respecter ?
  • Vous fait-on des remarques ? Vous sentez-vous capable d’y répondre ?
  • Votre nouvelle attitude a-t-elle des retentissements avec vos collègues ?

Un autre cas peut se présenter, vous n’arrivez pas à partir à l’heure, il y a toujours quelque chose à terminer. Vous êtes sans doute une perfectionniste et vous faites preuve d’une grande responsabilité.

C’est tout à votre honneur, mais faites attention à ne pas vous laisser << bouffer >>, il n’a pas que le boulot dans la vie et vous devez trouver un juste équilibre !

Apprendre à dire non

Souvent on croit que notre bonne volonté sera reconnue, parce qu’on espère que plus on en fait, plus on aura de chance d’accéder à un autre poste supérieur.

Il faut apprendre à dire non, même à vos supérieurs hiérarchiques, quand ils vous demandent quelque chose qui n’est pas de votre ressort.

En fait, tout est dans la façon de dire non et si vous maugréez dans votre coin, vous lui suggérez que vous êtes de mauvaise humeur ou que vous êtes de mauvaise volonté.

L’idéal est de pouvoir dire non : << Non, ce travail ne me concerne pas, ce n’est pas à moi de le faire >> ou << Non, je n’ai pas le temps maintenant, j’ai déjà deux rapports à taper de toute urgence >>.

Nul n’a le droit de vous manquer de respect. Si vous acceptez que l’on vous parle mal, que l’on soit impoli à votre égard. Vous risquez de vous dévaloriser à vos propres yeux.

Vous finirez ainsi par perdre le respect de vous-même, persuadé que vous ne valez rien, vous risquez de subir sans plus réagir. Respectez-vous !

Written by admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *