Découvrir ses forces

Voir des forces dans ses faiblesses

L’attitude la plus fréquente consiste à cacher ses faiblesses que l’on considère ainsi. Mais comme vous voulez réussir votre reconversion professionnelle. Examinons les manques, faiblesses et défauts non pas comme des éléments négatifs, mais comme de possibles qualités.

La véritable force est dans l’équilibre, le juste milieu. Ainsi le vrai courage n’a rein à voir avec la sérénité et encore moins avec l’extrême prudence, il se situe à mi-distance.

On constatera facilement qu’une action courageuse se traduit par une ligne de conduite claire et un double objectif, celui d’atteindre son but et ne pas prendre de risques inutiles pour soi et les autres.

Un leader courageux ne cherche pas la gloire, et le vrai courage, c’est précisément de reconnaître ses points faibles sans les exagérer et les minimiser.

Pour changer ses faiblesses en forces, il est important de reconnaître leurs intentions positives.

Celles-ci correspondent à des objectifs non conscients.

Par exemple, vous avez été prisonnière d’une mauvaise habitude (tabac, alcool, jeu), vous reconnaîtrez facilement qu’elle représentait une solution facile et immédiate à un problème sous-jacent et sans doute jamais affronté.

L’addiction est une réponse dangereuse qui ne résout pas le problème mais en crée un autre, masquant le premier. Consciemment ou à votre insu, vous tentez là de résoudre une difficulté sans le faire disparaître, faute de la traiter.

L’intention positive est partout présente dans nos ressentis. La Sophrologie est une attitude d’écoute et de bienveillance envers soi-même. Vous êtes dans une relation d’aide envers vous-même, et pour qu’elle aboutisse, il faut d’abord s’écouter pour comprendre.

Quand vous avez compris le sens de vos ressentis, de vos réflexions, vous pouvez explorer des alternatives. Vous ressentez souvent de la colère par exemple et vous en avez pris conscience.

Cela vous empoisonne votre relation avec les autres !

Plus tard, vous saisissez le sens de ses emportements et ainsi vous vouliez attirer l’intention sur vous. Une fois l’intention positive de la colère comprise, vous réalisez qu’il existe des moyens plus adaptés et plus efficaces.

Ce qui était pour vous et autrui un grave défaut est ainsi devenu une force dès que vous avez compris le mécanisme. Aujourd’hui, vous savez mieux gérer votre colère et vos émotions en ayant pratiquer la Sophrologie.

Comprendre l’intention positive ajoute l’ouverture d’esprit à vos talents, car cela met l’accent sur les qualités de vos défauts, pour une conscience de soi plus vaste et plus objective.

Written by admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *