Ressentir la culpabilité

Sortir de la culpabilité

Ressentir la culpabilité, c’est se croire responsable de tout ce qui arrive de désagréable, de mal plaisant, de mauvais  à soi et aux autres.

Nous nous faisons beaucoup de reproches, avons souvent mauvaise conscience et ne sentons pas satisfaits de nous dans ce que nous faisons.

Il y a également les culpabilités qui sont ancrées dans l’inconscient familial ou collectif, c’est-à-dire ces pensées qui se transmettent de générations en générations.

Elles sont souvent liées à la religion et la morale et ce que celles-ci jugent comme étant le bien et le mal, la gourmandise montrée comme un péché, etc.

Lorsque nous nous culpabilisons, cela nous alourdit, car nous rejetons et prenons sur nous une erreur ou une faute que nous croyons être la nôtre.

Vouloir porter le fardeau des autres ne leur rend pas le poids plus léger ou la tâche plus facile. Chacun est responsable de soi, que l’on soit adulte ou enfant.

Notre culpabilité vient de la croyance de ne pas avoir fait ce qu’on attend de nous, de la croyance de ne pas avoir fait plaisir à l’autre.

Ou encore de la croyance d’avoir fait quelque chose que nous croyons être mauvais. Ceci s’est imprimé en nous, car nous avons cru avec notre logique, que nous étions  coupables.

La culpabilité est une meurtrissure du coeur et tout peut devenir sujet de culpabilité. Elle entraîne en même temps une grande tristesse du coeur.

Un exercice pour éliminer la culpabilité

J’observe les situations dans ma vie quotidienne où je me sens coupable. Au moment où je ressens l’émotion, je prends conscience que c’est une croyance.

Cela vient d’une croyance erronée de mon passé. Je vais alors pratiquer une respiration abdominale, et en expirant longuement, j’élimine la culpabilité.

Je me sens devenir plus légère à chaque expiration. Ainsi je m’allège de mon fardeau et ensuite je reprends ma respiration ordinaire.

J’imagine tout autour de moi une lumière blanche et pure, et je fais trois inspirations de cette énergie que je fais circuler en moi.

Je peux en suite reprendre doucement le cours de mes activité  et j’imprime bien cela en moi !

Ainsi, nous sortons de la culpabilité. Nous nous resurgissons de nous-mêmes, prenons du recul par rapport à ce nous vivons, et si nous n’avons pas eu un agissement juste.

Nous le reconnaissons simplement et modestement, mais nous ne nous accablons pas. Notre regard sur nous-mêmes est juste, clair, et plus léger.

Written by admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *